Rendez-vous illustré 2/2 #Automne2017

Avec deux mois de retard, je vous présente enfin la suite du rendez-vous illustré de l’automne 2017 ! (Rassurez-vous, celui de l’hiver 2018 est déjà prêt à la publication !).

J’ai participé au Pumpkin Autumn Challenge.

Je n’ai validé qu’un menu sur deux.

Hélas. Mais n’a-t-on jamais dit que l’importance est d’avoir participé ? Et surtout, d’avoir eu la chair de poule ? C’était un challenge très original. Outre Wytches, La dame de la chambre close et Billy Brouillard (voir mon avis ici), j’ai dévoré une adaptation d’un épisode homérique…

couv70996226L’Iliade. La pomme de la discorde. tome 1. – Clotilde Bruneau et Pierre Taranzano. éd. Glénat (2016). 5/5

Le premier tome de la saga homérique en bande-dessinée, L’Iliade, retrace les célèbres épisodes, l’origine de la guerre de Troie entre autres.

Il s’agit d’une très bonne introduction, sans grande difficulté (contrairement à la version originale pour ma part), à la mythologie grecque. J’ai adoré (re)découvrir la plume d’Homère sous ce format.

 

J’ai lu des nouveautés illustrées.

Une-famille-de-fouKi et Hi. Tome 2 : une famille de fous ! – Kévin Tran et Fanny Antigny. éd. Michel Lafon (2017). 3,5/5

Par rapport au premier tome, il y a effectivement une évolution significative au tome 2 : le décor est plus travaillé et plus soigné, l’histoire plus poussée (pas étonnant, puisque cette saga se fera en cinq tomes). Malheureusement, j’étais beaucoup moins enchantée à la lecture : à certaines pages, j’ai trouvé des cases particulièrement lourdes pour un manga qui se tourne vers l’humour. Néanmoins, les quelques références cachées dans certaines cases donnent au lecteur le sourire aux lèvres, d’autant plus que ce dernier devient le héros dans un chapitre casse-tête conçu par Kévin. Bref, un bon manga malgré tout.

LibresLibres ! Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels. – Ovidie et Diglee. éd. Delcourt (2017). 5/5

Je suis tellement heureuse d’avoir en ma possession ce livre. Cela m’a fait prendre conscience de mes comportements, des normes sociétales majoritairement patriarcales et par conséquent, l’origine de mes malaises du quotidien. J’ai à présent un regard plus positif de mon corps. Le seul bémol que je reproche à cet ouvrage est le manque de sources citées (mais le format et l’édition ne l’auraient de toute façon pas permis). Un ouvrage à lire et à relire pour une éducation féminine et féministe.


 

Le mois d’automne a été pour moi une renaissance. J’ai été très ravie de lire et de découvrir autant de bandes dessinées, et c’est en partie grâce au club Comic Whales. J’ai pu me réconcilier avec la lecture et mon blog. Je me reprochais de ne pas être très active dans ces activités. J’ai finalement compris que le plaisir de partage ne pouvait être que la clé de ma régularité, et que si le temps et la motivation n’étaient pas là, je devais les accepter, puisqu’il ne faut pas que je perde en vue mes activités principales !

Aujourd’hui, c’est la journée internationale des droits des femmes. Je voulais créer un article spécial à cette occasion, mais j’ai vu que mon blog regorgeait principalement de chroniques sur des œuvres écrites par des femmes (Impertinentes de NH Dini, une autrice indonésienne) et/ou des œuvres dans lesquelles on peut avoir un aperçu de la place des femmes dans une société (Les Mohamed et le Râmâyana par exemple). Elles alimentent encore ma vision des femmes, et je ne peux que vous les recommander.

A très bientôt pour de nouvelles chroniques !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s